Slide 1 Slide 2 Slide 3 Slide 4 Slide 5 Slide 6 Slide 7

Espaces Verts

Parc Panblan

Parc Panblan

Au Parc de Panblan, en ville, sur 10 hectares arborés et fleuris, le temps s'accorde aux pas du promeneur...
parcours de santé, des sentiers pour un éloge à la lenteur, une aire de jeux où règnent les rires des pitchouns, les plus grands feront du skate board, chacun y trouve son rythme!

Site de Pouy

Site de Pouy

"C'est un trou de verdure où chante une rivière"...
Dans deux lacs sinueux le poisson guette le pêcheur, la piscine éclabousse les rires des baigneurs, le camping accueille dans un calme feuillé : tentes et mobil home vous permettent de séjourner, au choix des ballades ; à pieds, à cheval, à poney vous pourrez caracoler...aire de pique-nique, restaurant....
dans le calme et la sérénité!

Natura 2000

Natura 2000

Éauze fort potentiel environnemental

Le territoire communal d’Éauze couvre 6986 ha et fait partie du Bas Armagnac, zone au caractère rural très marqué où les activités agricoles dominent largement, où perdurent le respect de la propriété, la chasse, la pêche, les repas de fête au rythme des saisons

Les sites d’intérêt communautaire Natura 2000 « étangs d’Armagnac » et Bassin de la Gélise, les ZNIEFF (zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique), dépassent le cadre territorial d’Éauze. La présence de zones ZNIEFF témoigne de la richesse faunistique et floristique de la campagne élusate. L’étang d’Escagnan est un exemple de ces étangs zones humides, constituées par l’accumulation d’eau piégée dans les sables fauves, par les molasses imperméables sous-jacentes issus du démantèlement des Pyrénées. A ce réservoir superficiel, s’ajoute un réservoir aquifère profond, captif utilisé pour le thermalisme (Barbotan), la géothermie, la production d’eau potable. Patrimoine recensé à Escagnan : chauve-souris, lucane, grand capricorne, cistude menacée de disparition en Europe.

Le territoire communal dispose d’un réseau hydrographique très dense et de paysages préservés.

Éauze dans son environnement élargi, traversée du sud au nord par la Gélise se situe à la charnière des bassins de l’Adour et de la Garonne sur cette voie préhistorique courant sur la ligne de partage des eaux, « sans pont ni gué » de la Gironde aux Pyrénées. Cet interfluve est le lieu de naissance de multiples sources et ruisseaux découpant le paysage en une mosaïque de vallées, coteaux, plateaux aux formes douces et toujours changeantes où alternent les paysages ouverts (vignes, céréales, prairies) et les paysages fermés (bois, ripisylves). Cet ensemble forme un réseau de diversité biologique intéressant voire rare pour des espèces présentes : l’écrevisse à pattes blanches, la bouvière la toxostome et le vison d’Europe.

Le syndicat de la Gélise et de l’Izaute, relancé en 2008 pour rétablir le bon fonctionnement des rivières, mène une politique volontariste et responsable conforme aux objectifs de la Directive cadre sur l’eau européenne (bon état global des masses d’eau d’ici 2015- 2021) : adhésion de nouvelles communes, mutualisation de deux techniciens de rivières avec les syndicats de rivières voisins, étude sur l’Izaute et schéma pluriannuel d’aménagement de l’Izaute, réunions de concertation, conventions avec le Conseil Général et l’ADASEA, Déclaration d’Intérêt général (DIG) avant travaux. Parallèlement, le Syndicat de la Gélise s’est rapproché de quatre communes landaises et du syndicat mixte du Pays d’Albret pour l’élaboration d’un Document d’Objectifs (DOCOB). Ce site Natura 2000 concerne 90 km de rivières au titre de la directive habitats pour la préservation de plusieurs espèces et d’habitats naturels liés aux cours d’eau et aux milieux humides.

En 2013 seront définis les enjeux et objectifs puis les premières mesures de gestion. Le réseau Natura 2000 a pour objectif de maintenir la biodiversité des milieux tout en tenant compte des exigences économiques, sociales, culturelles, régionales dans une logique de développement durable. Les actions contractuelles seront toutes le fait d’une démarche volontaire. Réunions publiques et travail de concertation accompagneront ce processus.