Slide 1 Slide 2 Slide 3 Slide 4 Slide 5 Slide 6 Slide 7

Chemins de St Jacques

Le chemin de St Jacques de Compostelle Éauze est une étape du chemin du Puy en Velay vers Compostelle, voie majeure encore aujourd’hui parmi les quatre voies citées dans le Guide du Pèlerin du XIIème siècle.
Elle draine environ 30 000 pèlerins, randonneurs. Depuis deux décennies, sous l’impulsion de la Région Midi-Pyrénées, ces chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France, jalonnés de monuments et linéaires remarquables, sont un bien culturel en série inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998.
Ils revivent et sont des chemins d’humanité. Ils relient la Gascogne à l’Europe, au Monde, et sont devenus les chemins de tous ceux en quête d’essentiel.

PRIEURE BENEDICTIN et HÔPITAL SAINT-MARTIN au Moyen Age spiritualité et assistance

Elusa, capitale antique, était déjà en 333 une station de l’itinéraire du pèlerin bordelais en partance vers Jérusalem. Délaissée à partir du VIIème siècle, la ville renaît sur la butte au sud autour d’un monastère bénédictin fondé par le comte Othon Bernard de Fezensac en 980. Les Bénédictins de l’ordre de Cluny, sur fond de reconquête de l’Espagne aux Sarrasins, organisent le pèlerinage vers le tombeau de Saint-Jacques, patron de l’Espagne. Rattaché à l’ordre de Cluny au XIème siècle, le monastère Saint-Luperc devient prieuré de Saint-Orens d’Auch.

Il est à l’origine du bourg monastique puis de la sauveté médiévale d’Eusa qui a certainement prospéré sur cet axe majeur organisant l’accueil, l’hospitalité pour tous ces hôtes de passage. Au XVIIème siècle, « l’hôpital et les pauvres de la ville » se trouvait entre la porte Saint-July et la porte du Lac à l’intérieur des murailles. Il comprenait une maison d’accueil avec son jardin, une église, un cimetière, et autres parcelles de terre. Son vocable ancien semble avoir été hôpital Saint-Martin.

GÎTE COMMUNAL près de la cathédrale à 1 000 km de Compostelle

Hébergement

Située environ à 1 000 km de Saint-Jacques, la ville d’Éauze, pour répondre à l’afflux saisonnier, s’est dotée d’un gîte communal géré par l’Office de Tourisme. Tous les randonneurs passant par Éauze, faisant halte dans la capitale de l’Armagnac, visitent la cathédrale Saint-Luperc, le Musée Archéologique/Le Trésor d’Éauze, et découvrent ses places animées, son marché unique, ses tables accueillantes et le charme infini de son cœur de ville arboré.

Remarquer : la coquille Saint-Jacques au porche méridional (XVème siècle) Saint-Jacques en pèlerin (peinture XIXème 3ème chapelle sud depuis le chœur), la maison Jeanne d’Albret, la rue du Vieil-Hôpital, la chapelle de l’hôpital, les clous marquant le cheminement aux trois noms de la ville « ELUSA, EUSA, EAUZE ».